| Version Arabe
Le commerce maroco-égyptien a atteint 681 millions de dollars en 2019

Le commerce maroco-égyptien a atteint 681 millions de dollars en 2019

Chama Rhazzaoui
2020-02-08 19:30:00
789

Le volume des échanges entre l'Égypte et le Maroc s'est élevé à 681 millions de dollars en 2019, poursuivant la croissance régulière enregistrée ces dernières années. L'Égypte est le principal bénéficiaire des relations commerciales, atteignant 540 millions de dollars d'exportations vers le Maroc en 2019.

Le Maroc cependant n'a plafonné que 141 millions de dollars d'exportations vers l'Égypte l'année dernière. Cette disparité reflète un problème récurrent dans le commerce maroco-égyptien.

En 2017, les exportations égyptiennes vers le Maroc ont atteint 392 millions de dollars, tandis que les importations en provenance du Maroc ne représentaient que 113 millions de dollars. Les exportations égyptiennes vers le Maroc ont atteint 392 millions de dollars l’année suivante, tandis que les importations en provenance du Maroc ont de nouveau chuté à 113 millions de dollars.

Les exportations égyptiennes vers le Maroc sont diverses mais principalement concentrées dans les produits en plastique et en caoutchouc, le papier toilette, l'électronique, les produits en fer et les denrées alimentaires. Quant au Maroc, il exporte des voitures, du sucre brut, du café et du thé, du poisson et des aliments pour animaux vers l'Égypte.

La ministre égyptienne de l'Industrie, Neven Gamaa, a annoncé récemment les chiffres de 2019 lors d'une réunion avec l'ambassadeur du Maroc en Égypte Ahmed al Tazy au Caire. Les deux parties ont examiné les moyens de renforcer la coopération économique entre l'Égypte et le Maroc. L’ambassadeur du Maroc a exprimé l’intérêt du pays à améliorer ses relations économiques avec l’Égypte, étant donné les relations historiques et politiques profondément enracinées entre les deux pays.

Al Tazy a également appelé à la promotion des relations économiques et à l'encouragement des partenariats entre les secteurs privés marocain et égyptien pour offrir des opportunités d'investissement prometteuses dans les deux pays. La ministre égyptienne a affirmé l'importance de réaliser l'intégration industrielle et d'augmenter les exportations vers les marchés européens, arabes et africains. Elle a ensuite souligné les avantages de la coopération bilatérale dans le cadre de l'accord d'Agadir, qui a aidé à moderniser les produits industriels dans les quatre pays signataires - l'Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie - dans le but d'exporter vers le marché européen. L'Accord d'Agadir est entré en vigueur en 2007 et a contribué à renforcer les échanges commerciaux entre ses États membres.

La ministre a également insisté sur la nécessité d'échanger des compétences dans le domaine économique, notamment l'échange de technologies avancées et de programmes de formation.

Les relations maroco-égyptiennes, bien qu’elles soient non hostiles, ont décliné depuis 2014 sous la présidence du général Abdelfattah el-Sissi. Les deux pays ont conservé des subtilités diplomatiques mais n'ont pas réussi à amorcer des développements substantiels dans les relations économiques, politiques ou culturelles.

L'Égypte a également commis plusieurs erreurs diplomatiques notables et a peut-être affaibli sa réputation auprès du gouvernement marocain. Le comité organisateur égyptien de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a inclus le drapeau de la République arabe sahraouie démocratique autoproclamée (RASD) dans les services de billetterie de l'événement. Un mois plus tard, le vidéoclip officiel du CAN intitulé «Tous ensemble» montrait également le drapeau de la RASD autoproclamée.

L'Égypte, hôte de la CAN 2019, a présenté ses excuses au Maroc pour les deux incidents. Cependant, les relations maroco-égyptiennes n'ont pas pu se développer au-delà de l'accord d'Agadir.



Create Account



Log In Your Account